Suite aux dernières décisions du Conseil fédéral, il est désormais obligatoire de présenter un certificat COVID avec QR code pour assister à tous les événements au Club 44. Ce certificat est délivré après avoir été testé, guéri du Covid-19 depuis moins de 6 mois ou après avoir été vacciné.

Billetterie

Venir au Club 44 Réservez votre place Diffusion en ligne Accès direct membres Billetterie streaming Abonnements ou lien unique

Programme L’avant programme en PDF

septembre 2021 Programme en PDF

Art et Vivant | Live ou Life

Aller(s)-retour(s) d’un malentendu fructueux

Jens Hauser

Art et Vivant | Live ou Life

Aller(s)-retour(s) d’un malentendu fructueux

Jens Hauser

Face au défi que représente la notion de « vivant », sorte de mouton
à cinq pattes discursif, l’art s’est toujours frotté aux nouvelles techniques de chaque époque. Aujourd’hui, avec la convergence du hard,
soft et du wetware, comment peut-on composer avec des systèmes
ou organismes vivants, entre imagination, représentation, simulation
et manipulation matérielle ? On se retrouve typiquement avec une
sorte de « paragone » tant esthétique qu’épistémique, oscillant entre
l’animation du technologique et la technologisation de l’animé. Dans
la « vie artificielle » d’aujourd’hui, l’attirail du laboratoire moite est même de retour, avec un vif intérêt de l’art pour les systèmes hybrides, aux frontières entre le vivant et le non-vivant, la vie synthétique et la vie organique.

En partenariat avec Total.Cod.Act, la rétrospective.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation des places indispensable via notre site internet (www.club-44.ch) ou sur www.optf.ch
Sur place le soir de la conférence, possibilité d’acheter un billet combiné - conférence et abonnement ou billet journalier - pour le festival Total Cod.Act.

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • technologie
  • arts
Jens Hauser

Jens Hauser

Commissaire d’exposition, auteur et théoricien de l’art, Jens Hauser vit et travaille à Paris et Copenhague où il est chercheur au Medical Museion de l’Université de Copenhague. Il interroge les interactions entre art, technologie et vivant, et a été le commissaire d’une trentaine d’expositions et festivals internationales.

Manières d’être vivant

Retrouver notre pleine sensibilité

Baptiste Morizot

Manières d’être vivant

Retrouver notre pleine sensibilité

Baptiste Morizot

Imaginez cette fable : une espèce fait sécession. Elle déclare que
les dix millions d’autres espèces de la Terre, ses parentes, sont de la « nature ». À savoir : non pas des êtres mais des choses, non pas des acteurs mais le décor, des ressources à portée de main. Une espèce
d’un côté, dix millions de l’autre, et pourtant une seule famille, un seul monde. Cette fiction est notre héritage. Sa violence a contribué aux bouleversements écologiques. C’est pourquoi nous avons une bataille culturelle à mener quant à l’importance à restituer au vivant. En partant pister les animaux sur le terrain, et les idées que nous nous faisons d’eux dans la forêt des savoirs, Baptise Morizot s’interroge : peut-on apprendre à se sentir vivants, à s’aimer comme vivants ? Comment imaginer une politique des interdépendances, qui allie la cohabitation avec des altérités, à la lutte contre ce qui détruit le tissu du vivant ?
Il s’agit de refaire connaissance : approcher les habitants de la Terre, humains compris, comme dix millions de manières d’être vivant.

En partenariat avec le Lycée Blaise Cendrars et le Rotary Club de
La Chaux-de-Fonds et en collaboration avec la librairie La Méridienne.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation des places indispensable via notre site internet (www.club-44.ch) ou sur www.optf.ch

Domaine(s) :

  • sciences humaines
  • société

Mots clé :

  • habitat
  • vie
  • philosophie
  • nature
  • Terre (planète)
Baptiste Morizot

Baptiste Morizot

Ecrivain et maître de conférences en philosophie à l’université d’Aix-Marseille, Baptiste Morizot est membre de l’IUF. Il est l’auteur de «Les Diplomates: cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant» (Ed. Wildproject, 2016) et, chez Actes Sud, dans la collection «Mondes sauvages», de S«ur la piste animale» (2018) et «Manières d’être vivant» (2020).

octobre 2021

Smartphone et mémoire

Augmentation, diminution ou reconfiguration ?

Nicolas Nova

Smartphone et mémoire

Augmentation, diminution ou reconfiguration ?

Nicolas Nova

Recourir à son smartphone pour se souvenir d’une date d’anniversaire ou d’une course à faire, pour retrouver une information, prendre des notes, pour reconnaître une plante ou un morceau de musique. Voilà toutes sortes d’usages qui amènent les usagers à parler de « second cerveau », de « prothèse cérébrale », ou plus largement d’extension de sa mémoire ou de sa perception. En quoi le smartphone peut-il être une extension de soi ? Comment les usages du smartphone réactivent-ils les débats sur la délégation de fonctions cognitives aux objets techniques ? Et plus globalement, que penser d’une telle situation ? Cette conférence abordera ces différentes questions en décrivant les usages actuels du smartphone dans une perspective anthropologique.

En partenariat avec la Galerie C et la Bibliothèque publique et universitaire (BPUN) dans le cadre de l’exposition Mémoire(s) qui aura lieu du 23 septembre – 31 décembre 2021.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • société

Mots clé :

  • progrès
  • société
  • technologie
  • mémoire
Nicolas Nova

Nicolas Nova

Nicolas Nova est professeur à la Haute-Ecole d’Art et de Design (HEAD) à Genève, où il enseigne l’anthropologie des cultures numériques, l’ethnographie et la recherche en design. Il est aussi co-fondateur de Near Future Laboratory, une agence de prospective.

Bras ouverts jusque dans le feu

BIG BOUNCE

Georges Didi-Huberman

Bras ouverts jusque dans le feu

BIG BOUNCE

Georges Didi-Huberman

« Aimer ne consiste qu’à désirer une chose pour elle-même ». Ces paroles de Saint-Augustin ont incité Hannah Arendt à écrire son premier livre (sa thèse de philosophie) sur Le Concept d’amour. Décision frappante par contraste avec l’absence remarquable du thème de l’amour chez Heidegger. On interrogera la dimension existentielle et poétique de ce geste, ouvrir les bras à l’autre, en relisant la correspondance entre Marina Tsvétaïeva et Rainer Maria Rilke.

En partenariat avec le Centre de culture ABC et le TPR dans le cadre de BIG BOUNCE : des rebonds pour penser et pour se réapproprier le présent.
En collaboration avec la librairie La Méridienne.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts
  • sciences humaines

Mots clé :

  • histoire
  • arts
  • pensée
  • amour
  • philosophie
  • littérature
Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman, philosophe et historien de l’art, enseigne à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris). Il a enseigné dans de nombreuses universités étrangères et a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Aby Warburg, le prix Max Weber le prix Alexander von Humboldt et, en 2015, le prix Theodor W. Adorno. Il a dirigé plusieurs expositions internationales. Il a publié une soixantaine d’ouvrages sur l’histoire et la théorie des images.

Innovation et lutte contre la pauvreté

Grégoire Castella • Fatou Faye • Bertrand Graz • Tristan Miquel

Innovation et lutte contre la pauvreté

Grégoire Castella • Fatou Faye • Bertrand Graz • Tristan Miquel

La recherche scientifique et l’innovation sont souvent citées comme des moyens de venir à bout des grands défis globaux auxquels le monde fait face. S’il est clair que l’innovation technologique ne pourra répondre seule à ces défis, il n’en demeure pas moins qu’elle peut jouer un rôle important dans la réduction des inégalités Nord-Sud. Les principaux acteurs de la coopération internationale travaillent d’ailleurs sur des programmes qui intègrent le monde académique et scientifique. La question qui se pose dès lors est quelle innovation pour quel développement ? Dans les années 1990, on parlait de technologies appropriables pour parler de techniques adaptées aux contextes des pays en développement. Depuis quelques années, l’anglicisme « low-tech » tend à remplacer cette locution. Loin de ne constituer qu’un changement sémantique, ce virage démontre une volonté affichée par certains de s’opposer aux technologies dites high-tech qui seraient, par définition, moins adaptées aux pays en développement.

En partenariat avec le Centre Ecologique Albert Schweitzer Suisse. Dans le cadre des festivités des 40 ans de la Fondation Albert Schweitzer.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • coopération au développement
  • sciences exactes et appliquées
  • société

Mots clé :

  • Afrique
  • coopération internationale
  • pauvreté
  • technologie
Grégoire Castella

Grégoire Castella

Grégoire Castella est responsable du Centre des technologies humanitaire de l’EPFL.

Fatou Faye

Fatou Faye

Fatou Faye est la collaboratrice du Centre Ecologique Albert Schweitzer (CEAS) au Portugal.

Bertrand Graz

Bertrand Graz

Bertrand Graz est médecin à la fondation Antenna.

Tristan Miquel

Tristan Miquel

Tristan Miquel est journaliste à la RTS.

Nuit de la photo

Projections

Nuit de la photo

Projections

Les manifestations qui marquent le 10ème anniversaire de la Nuit de la Photo prennent forme. Un premier événement nocturne aura lieu le samedi 30 octobre dans plusieurs lieux de la ville dont au Club 44. L’occasion de revoir les travaux des photographes qui ont été primés lors des 9 Nuits précédentes et de découvrir l’exposition d’Alexandra Baumgartner sur les cimaises du Club 44. Pour clore la commémoration, la 10ème Nuit se tiendra samedi 19 février 2022.

En partenariat avec la Nuit de La Photo.

Prix d’entrée : Entrée libre.

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • photographie

novembre 2021

Savoir-faire horloger

La restauration et sa transmission

Aurélie Branchini • Hervé Munz • Pascal Landwerlin • Raul Pagès • Kari Voutilainen • Alexandre Steiner

Savoir-faire horloger

La restauration et sa transmission

Aurélie Branchini • Hervé Munz • Pascal Landwerlin • Raul Pagès • Kari Voutilainen • Alexandre Steiner

À l’initiative de la Suisse et de Besançon, les savoir-faire horlogers et la mécanique d’art viennent d’être inscrits par l’Unesco sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le Club 44 souhaite marquer cette reconnaissance par une table ronde qui s’interrogera sur la transmission du savoir et l’avenir de la restauration. Peu connu du grand public, la formation en restauration en horlogerie existe dans nos montagnes neuchâteloises depuis 1974. Cette formation qui engage six horlogers par année est unique en Suisse. Elle requiert des compétences en horlogerie, en micromécanique et dans le domaine de la recherche historique. Un restaurateur redonne vie aux garde-temps tout en respectant l’objet dans son aspect intrinsèque.

L’anthropologue Hervé Munz spécialiste de la question proposera une courte conférence introductive. Pour le citer, « il n’a jamais autant été question de transmission du savoir-faire et de patrimoine aujourd’hui. Pourtant, nombreux sont les horlogers qui s’inquiètent pour la passation de leur métier et de ses spécificités dont ils craignent la perte inéluctable. »

Dans le cadre de la Biennale du patrimoine horloger 2021.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • histoire
  • société

Mots clé :

  • horlogerie
  • formation
  • patrimoine
Aurélie Branchini

Aurélie Branchini

Aurélie Branchini est horlogère restauratrice au Musée international d’horlogerie, La Chaux-de-Fonds.

Hervé Munz

Hervé Munz

Hervé Munz est anthropologue, auteur d’une thèse sur la transmission et la patrimonialisation des savoirs horlogers à l’Université de Neuchâtel.

Pascal Landwerlin

Pascal Landwerlin

Pascal Landwerlin est maître de pratique au pôle technologies et industrie, école technique, Le Locle.

Raul Pagès

Raul Pagès

Raul Pagès est horloger indépendant.

Kari Voutilainen

Kari Voutilainen

Kari Voutilainen dirige une manufacture horlogère.

Alexandre Steiner

Alexandre Steiner

Alexandre Steiner est journaliste au Temps.

Le Mystère Musical

Un doute vivant comme ligne de crête

Jean Rondeau • Julian Sykes

Le Mystère Musical

Un doute vivant comme ligne de crête

Jean Rondeau • Julian Sykes

« Sachez ne pas me savoir » écrit Jean Rondeau dans le livret de son dernier album Melancholy Grace donnant la parole à la Musique qui, pourtant, comme il le décrit, ne se lie peut-être à notre vocable que par le biais du silence.
Il s’agira ici de tourner autour de différents thèmes tels que l’interprétation, le rapport au texte musical, le mystère musical, le concert et ses codes, les différents gestes musicaux, le mouvement, la pédagogie et, si le temps nous le permet, bien d’autres sujets encore, sous forme d’un échange improvisé.
Jean Rondeau nous dit que la musique n’est pas son moyen d’expression, mais bien l’expression de la musique elle-même. Il reste très attaché au verbe et à l’échange avec son public. Cette conversation permettra un autre contact auquel il tient qui complétera le portrait de cette saison qui s’annonce, on l’espère, joyeuse !

En partenariat avec Tous pour la Musique à l’occasion du concert Melancholy Grace, jeudi 11 novembre, 19h45, Salle de Musique, avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • arts
  • musique
Jean Rondeau

Jean Rondeau

Décrit comme « l’un des interprètes les plus naturels que l’on puisse entendre sur une scène de musique classique actuellement » par le Washington Post, Jean Rondeau est un véritable ambassadeur de son instrument. Son talent exceptionnel et son approche du répertoire pour clavecin ont été salués par la critique, le désignant comme l’un des principaux clavecinistes actuels.

Julian Sykes

Julian Sykes

Critique musical au quotidien Le Temps.

Tarentisme, les sens face à la raison

Collectif FLEE Project

Flee

Tarentisme, les sens face à la raison

Collectif FLEE Project

Flee

Après un livre d’art et un double LP dédié au phénomène du tarentisme et à sa musique, l’association FLEE project présente une exposition multimédia sur le sujet au Club 44. L’exposition mélangera travaux photographiques du néoréalisme italien (Chiara Samugheo; Franco Pinna) et photos contemporaines (Olivier Duport; Mattia Zoppellaro) ainsi que des oeuvres plastiques (Pamela Diamante) et transmedia (FLEE project).
De plus, et afin de créer un échange entre le bas et le haut du Canton, la bibliothèque publique et universitaire Numa-Droz devrait accueillir une œuvre multimédia géante sous la forme d’une araignée projetée à l’intérieur du bâtiment et se mouvant par artiste contemporain Friedrich van Schoor.

Prix d’entrée : Entrée libre.

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • arts
  • photographie
  • musique
Flee

Flee

Plate-forme interdisciplinaire culturelle, FLEE est à la fois un label, une maison d’édition et un promoteur d’expositions et de conférences.

A découvrir

Conférence en lien avec la nouvelle exposition

A découvrir

Conférence en lien avec la nouvelle exposition

Plus d’informations prochainement.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Architecture vs. Désertification

Géographies arides : les éléments architecturaux essentiels

Francis Kéré

avec l’aimable autorisation de Kéré Architecture

Architecture vs. Désertification

Géographies arides : les éléments architecturaux essentiels

Francis Kéré

Concevoir un projet architectural dans des zones aux portes du
désert comprend de nombreux défis et signifie devoir penser bien
au-delà de la structure principale et du bâtiment. Des éléments
qui sont habituellement considérés comme des ajouts tel que des
réservoirs d’eau, des systèmes d’irrigation automnes ou un aménagement
paysager innovant sont autant d’éléments qui deviennent
des points essentiels et incontournables.

Réservation des places indispensable via notre site internet (www.club-44.ch) ou sur www.optf.ch. Possible dès à présent pour les membres du Cub 44 et dès le 3 mai pour les non-membres.
Nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire.

Dans le cadre du Printemps culturel. En partenariat avec l’Association Maison blanche.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts
  • environnement
  • société

Mots clé :

  • architecture
Francis Kéré

Francis Kéré

Né au Burkina Faso en 1965, diplômé de l’Université technique de Berlin en 2004, Francis Kéré se fait remarquer par les écoles qu’il a construites dans son pays. Aujourd’hui reconnus internationalement et largement primés, ses projets ont fait notamment l’objet d’une exposition au MOMA en 2012, intitulée « Small Scale, Big Change : New Architectures of Social Engagement ».

Ascension du K2, cultiver la résilience

K2, 8611m d’altitude, les secrets d’une ascension réussie

Sophie Lavaud

Ascension du K2, cultiver la résilience

K2, 8611m d’altitude, les secrets d’une ascension réussie

Sophie Lavaud

L’himalayisme est une niche dans la grande famille des activités de montagne, une discipline exigeante qui flirte avec l’extrême et la zone de mort. Des 14 sommets qui culminent à plus de 8000 mètres d’altitude, le K2 est considéré comme la montagne la plus dure et la plus sauvage de la famille.
Patience, abnégation, renoncement sont des qualités majeures pour évoluer dans le monde de l’oxygène rare. Quid de la résilience ? N’est-elle pas le levier d’une ascension réussie ? Dans cette conférence, Sophie Lavaud vous emmène au sommet du K2, 2ème sommet le plus haut du monde sous l’angle de la résilience et ses valeurs.

En partenariat avec le Musée d’histoire, La Chaux-de-Fonds dans le cadre de l’exposition «Éclairer le monde. Jules Jacot Guillarmod. Médecin, explorateur, photographe» et avec la Banque Raiffeisen des Montagnes Neuchâteloises.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • sport

Mots clé :

  • alpinisme
  • sport
  • nature
  • réussite
Sophie Lavaud

Sophie Lavaud

Débutant sa carrière dans l’hôtellerie de luxe, Sophie Lavaud a travaillé dans l’univers de la cosmétique, puis de la finance, elle est la première femme suisse à atteindre le sommet du K2, de l’Annapurna1, du Kangchenjunga et à cumuler onze sommets de plus de 8000 mètres. Aujourd’hui, Sophie Lavaud consacre son temps entre l’himalayisme et l’activité de conférencière. Elle est ambassadrice bénévole pour Terre des hommes - Aide à l’enfance - et marraine de l’émission Altitudes RTS La 1ere. Elle a publié un livre en 2019, «Une femme, sept sommets, dix secrets» aux Editions Favre.

décembre 2021

De Dürrenmatt à Bärfuss

Traduction théâtrale et politique culturelle

Madeleine Betschart • Aurélia Maillard Despont • Claire Stavaux • Cyril Tissot

De Dürrenmatt à Bärfuss

Traduction théâtrale et politique culturelle

Madeleine Betschart • Aurélia Maillard Despont • Claire Stavaux • Cyril Tissot

Le catalogue de l’Arche Editeur contient parmi les plus grands noms du théâtre contemporain, dont un grand nombre en traduction. Aux côtés de Sarah Kane, Arthur Strindberg, Lars Norén, Anne Carson ou Berthold Brecht, on trouve aussi des dramaturges contemporains de Suisse Alémanique comme Milo Rau, Katja Brunner ou Lukas Bärfuss. Quels sont les critères pour qu’une pièce soit traduite et éditée ? Où se situe le texte théâtral avec son statut hybride de texte à lire mais aussi à jouer ? Quelles sont les politiques nécessaires à la circulation des œuvres avant et après la mort de leur auteur ? Trois actrices de la scène culturelle et théâtrale exposeront leur point de vue et défendront leur position à l’exemple d’une œuvre exceptionnelle de la littérature suisse et mondiale, celle de Friedrich Dürrenmatt. Alors que l’on célèbre son centenaire en 2021, sa légendaire pièce La visite de la vieille dame demeure l’une des plus jouées au monde.
À la suite du débat, une lecture d’un extrait d’une pièce de Dürrenmatt sera donnée : Les fous de Dieu, trad. Pierre Bühler, L’Arche, 2018. Mise en lecture Anne Bisang.

En partenariat avec le Centre de Traduction littéraire, Université de Lausanne et en collaboration avec La Méridienne.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • théâtre
  • Dürrenmatt, Friedrich
  • interprétation
  • linguistique
  • littérature
  • livre
Madeleine Betschart

Madeleine Betschart

Madeleine Betschart est la directrice du Centre Dürrenmatt.

Aurélia Maillard Despont

Aurélia Maillard Despont

Aurélia Maillard Despont est spécialiste en littérature contemporaine à la Fondation Pro Helvetia, section littérature.

Claire Stavaux

Claire Stavaux

Claire Stavaux est la directrice de L’Arche Editeur.

Cyril Tissot

Cyril Tissot

Cyril Tissot est l’ancien délégué culturel de la Ville de La Chaux-de-Fonds et l’actuel directeur de t. Professionnels des spectacles.

Exposition

How Like A Leaf I Am

Photographies

Alexandra Baumgartner

How Like A Leaf I Am

Photographies

Alexandra Baumgartner

Alexandra Baumgartner examine dans son projet «How like a leaf I am» les enchevêtrements des vies humaines et végétales ainsi que notre responsabilité collective dans le déclin rapide des écosystèmes. Portant son regard sur le monde des semences, elle s’intéresse à la gestion de l’agro-biodiversité : des initiatives agricoles aux efforts dynamiques et communautaires de conservation des semences en passant par les programmes de sélection participative. Ce faisant, la photographe recherche des pratiques et des outils aptes à relever les défis gigantesques de la sécurité alimentaire mondiale, des changements climatiques et des monopoles des semences. A la fois poétiques et guidées par sa recherche, ses images sont imprégnées d’un sentiment de tristesse troublant face à la perte de la biodiversité. Elles se relient étroitement à un plaidoyer convaincant en faveur d’un changement dans notre comportement et nos relations à l’environnement.

Avec le soutien des Cantons de Lucerne et de Zoug. En partenariat avec la Nuit de la Photo à l’occasion de sa 10e édition.

Prix d’entrée : Entrée libre.

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • arts
  • photographie
  • nature
Alexandra Baumgartner

Alexandra Baumgartner

Alexandra Baumgartner a étudié à l’École d’art et de design de Lucerne après avoir obtenu une licence en études du Moyen-Orient et en histoire de l’Université de Zurich. Elle utilise la photographie comme un outil dans sa pratique de recherche et se concentre sur des projets à long terme. La maquette de «How like a leaf I am» a été finaliste du Unseen Dummy Award 2019.

Suggestions de notre médiathèque

Nous suivre

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux